8 In Tricot

Mon fantastique châle Peacock

This post is also available in : Anglais

Ce châle Peacock, ça faisait un moment qu’il me hantait, m’obsedait. Oui obsession, c’est bien le mot.
Dès que j’ai vu ce modèle, j’ai eu un énorme coup de coeur, une envie furieuse de l’avoir sur mes épaules.
J’ai acheté le modèle sur Ravelry au bout d’un moment, mais face à la charge de travail (et de concentration) que ce projet représentait, je l’ai mis un peu en attente….

Avec le début de ma saison de photo de mariage, je ne voyais pas vraiment comment j’allais réussir à caler un tel projet avec tous les déplacements prévus partout en France et les photos à traiter.
Du coup, j’ai mis l’idée en pause, et puis surtout : j’avais en tête une couleur bien spécifique pour ce projet, et pour ça, il me fallait faire une nouvelle session teinture. Session aussi à caler dans cet agenda bien complexe.

Au final c’est à la fin de l’été que j’ai réalisé mes couleurs (des variantes sont disponibles dans ma boutique de pelotes en ligne ici)

https://www.instagram.com/p/BKoBfveD-et/?taken-by=woolaoops

C’est un mélange 50% merino et 50% alpaga que j’ai choisi.

Je me suis armée de patience, mais le modèle étant très très bien expliqué

chale-peacock

Une fois les 2 premières séries de point dentelle passées, le châle est divisé en « plumes » de point ajouré, et du coup assez répétitif.

https://www.instagram.com/p/BK-2vdnDRT6/?taken-by=woolaoops

Même s’il represente une grosse dose de concentration, le point devient relativement musical dans ma tête,une fois les 2 ou 3 premières répétitions…

Ce fût une joie absolue de le voir naitre et progresser sur mes aiguilles, et découvrir les premiers « yeux » des plumes de paon… 🙂

https://www.instagram.com/p/BLIeA9SjtU6/?taken-by=woolaoops

detail-chale-peacock

Et puis… la dernière pelote 🙂

derniere-pelote

Ce châle est devenu une réelle obsession… j’ai réalisé que si je voulais le finir pour pouvoir le montrer lors d’un meeting avec mes copines fileuses, le jeudi suivant, il fallait que je le termine rapidement.

Le blocage me faisait un peu appréhenser car la dentelle était complexe et méritait d’être mise en valeur comme il se doit.

Devant randonner le dimanche toute la journée, je me suis retrouvée le samedi, avec 29 rangs, de (545 mailles et plus), si je voulais le terminer c’était aujourd’hui, ou prendre le risque de le terminer lundi et ne pas l’avoir suffisament sec lors du blocage pour mon meeting du jeudi.

J’ai donc posé mes fesses dans un fauteuil à 7h du matin le samedi… et n’en suis ressortie que pour les besoins vitaux (et encore, je n’ai pas vraiment mangé hein).

Je pensais terminer en début de soirée, mais au final, la fatigue aura eu raison de moi…. les douleurs dans les mains aussi, mais je crois que ça fait partie aussi de l’histoire d’amour avec ce châle, passionnelle jusqu’au bout : j’ai fini à 2h du matin, les yeux à côté de la tête, mais avec un sentiment d’accomplissement et de fierté, au delà de ce que ressentent tout un troupeau de paon ! 🙂

Ce moment toujours très excitant de la dernière maille 🙂

derniere-maille

J’avais des doutes sur l’amplitude de ce châle, et soupçonnais même la photo sur le modèle d’être un peu trichée (genre : une enfant plutôt qu’une adulte), car il n’y avait au final que 1300 m de fil. Mais une fois fini ce châle peacock, j’ai compris que le point ajouré et en dentelle prenait beaucoup d’espace et de volume.

Ce châle est extraordinairement grand, et couvrant, véritablement de quoi parader comme un paôn.

Pour vous donner une idée, mon canapé clicclac 2 personnes n’était pas suffisant pour bloquer l »amplitude du châle, j’ai dû tricher en l’accrochant sur l’épaisseur du matelas ! 2 boites d’épingles quand même pour le blocage.. c’est pas rien ! 🙁

peacock-shawl-small-3-2

ouaih… voilà…. Alors, vous voulez voir le résulat hein ? 🙂 🙂 🙂 🙂

Me voilà fière comme un paon avec le résultat final.

Je voulais faire des photos à la hauteur de ce que représentait ce châle pour moi : mon très gros challenge tricot pour cette année 2016, et une réelle fierté d’en être arrivé à bout.

Hors de question de faire poser les copines pour illustrer cet article, ce  châle j’en suis fière comme un paôn (malgré quelques erreurs par ci par là), et je me suis au final bien amusée pour réaliser ces photos (même s’il faisait sacrément froid ce jour là).

J’espère que ça vous plaira 🙂

peacock-shawl-small-15 peacock-shawl-small-45 peacock-shawl-small-28 peacock-shawl-small-34 peacock-shawl-small-49 peacock-shawl-small-46 peacock-shawl-small-47 peacock-shawl-small-5

Moi je l’ADOREEEEEEEE ce châle Peacock. Et je crois que ça va être très difficile de trouver un projet tricot qui me plait et me stimule autant après celui-ci.

 

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Madly by Zoxy
    26/10/2016 at 2:06

    Ce châle est époustouflant Sandrine!!!
    Mille bravo pour cette œuvre. Combien d’heures as-tu mis pour le réaliser?
    Bravo pour la mise en scène aussi. La première photo est wow : l’envolée des paons!

    • Reply
      Woola Oops
      14/07/2017 at 1:34

      hello !
      Environ 80 heures mais que de plaisir 🙂

  • Reply
    Sauvazine
    26/10/2016 at 2:16

    Bravo pour ta patience, il est vraiment sublime ce châle !

  • Reply
    Laurence
    26/10/2016 at 2:21

    Superbe !!! Bravo !

  • Reply
    Plajnj
    26/10/2016 at 2:30

    Je persiste et je signe : ce châle est une merveille….et supers photos aussi….

  • Reply
    Gis Elle Tricote
    26/10/2016 at 2:51

    il est superbe ! je vais en rêver jusqu’au jour où je tenterais de le faire 🙂

  • Reply
    Odile
    26/10/2016 at 9:39

    Absolument splendide … Sans parler des photos, superbes.
    Tu nous donnes aussi envie de nous lancer dans l’aventure de M. Peacock !

  • Reply
    Des ptis coeurs en dentelle pour une petite fille - WOOLA OOPS
    21/06/2017 at 11:10

    […] cadeau idéal à faire pour la fille d’une amie qui avait flashé sur un de mes châles (le peacock) lors d’une de nos […]

  • Leave a Reply